• Une mission de l'IFEX constate « des sujets graves de préoccupation » en ce qui concerne le SMSI


    Une mission de l'IFEX constate « des sujets graves de préoccupation » en ce qui concerne le SMSI


     

    International Freedom of Expression Exchange Clearing House

     

    Publié sur le web le 11 Février 2005

    Une mission d'enquête en Tunisie entreprise par des membres de l'IFEX constate de « sérieuses raisons de s'inquiéter » de la situation actuelle de la liberté d'expression et des libertés civiles dans le pays, notamment de graves restrictions à la liberté de la presse, des médias, de l'édition et de l'Internet.

    La visite, qui s'est déroulée du 14 au 19 janvier 2005, était la première du Groupe de l'IFEX chargé de la surveillance de la Tunisie et avait été organisée en prévision du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI). Le SMSI est une conférence intergouvernemental des Nations Unies qui doit avoir lieu à Tunis en novembre 2005.

    La visite avait pour objectif d'évaluer l'état de la liberté d'expression en Tunisie et les conditions de participation au Sommet.

    La délégation, qui était formée de représentants de l'Organisation égyptienne de défense des droits de la personne (EOHR), du Comité des écrivains en prison du PEN International (WiPC), de l'Union internationale des éditeurs (UIE), du PEN de Norvège, de l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) et du Comité mondial pour la liberté de la presse (WPFC), a rencontré des écrivains, des éditeurs et des organisations de défense des droits de la personne de Tunisie, ainsi que des représentants du gouvernement et des agences parrainées par le gouvernement.

    La délégation de l'IFEX a constaté qu'il y avait matière à préoccupation dans huit domaines, notamment le blocage des sites web de nouvelles et d'informations, les interdictions qui frappent la distribution des livres et des publications et les restrictions à la liberté d'association, comme le droit des organisations de s'établir juridiquement et de tenir des réunions. Les autres sujets d'inquiétude comprennent les restrictions au mouvement des militants des droits de la personne et la surveillance policière généralisée, l'intimidation et l'interception des communications.

    La délégation a également constaté l'absence de pluralisme dans la propriété des médias électroniques ? avec un seul radiodiffuseur privé dans le pays ? la censure dans la presse et l'absence de diversité du contenu dans les journaux. Des gens sont régulièrement incarcérés pour avoir exprimé leur opinions et les services de sécurité pratiquent la torture en toute impunité.

    Le Groupe de l'IFEX chargé de la surveillance de la Tunisie prépare un rapport complet sur la situation actuelle de la liberté d'expression en Tunisie, rapport qui contiendra des recommandations en vue d'améliorer les choses.

    Ce rapport, qui sera rendu public lors de la prochaine réunion du comité préparatoire du SMSI, fournira des indicateurs de surveillance de la liberté d'expression en Tunisie en prévision du Sommet mondial. Le Comité préparatoire du SMSI doit se réunir à Genève du 17 au 25 février 2005.

    Le Groupe de l'IFEX chargé de la surveillance de la Tunisie se compose du groupe ARTICLE 19, des Journalistes canadiens pour la liberté d'expression (CJFE), du Centre for Human Rights and Democratic Studies (CEHURDES), de l'EOHR, de Index on Censorship, du WiPC, de l'Union internationale des éditeurs (UIE), de Journaliste en Danger (JED), de l'Institut des médias d'Afrique australe (MISA), du PEN de Norvège, de l'AMARC, de l'Association mondiale des journaux (AMJ) et du WPFC.  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :